Les femmes arméniennes : représentations, rôles et pouvoirs à travers les colophons de manuscrits arméniens (1064-1375) - Centre d'Etudes Médiévales de Montpellier Access content directly
Theses Year : 2021

Armenian women : representations, roles and powers through armenians colophons (1064-1375)

Les femmes arméniennes : représentations, rôles et pouvoirs à travers les colophons de manuscrits arméniens (1064-1375)

Nicolas Tatessian
  • Function : Author
  • PersonId : 1143122
  • IdRef : 262939835

Abstract

This study proposes a reflection on the notion of power and empowerment in Armenian societies of the central Middle Ages, focusing specifically on roles and representations of women who were able, in one way or another, to participate in the devices organizing the life of their community. The idea is to comprehend the notion of power in a broad way, not simply as the sole fact of the domination of the dynastic aristocracy, but as a necessity produced by the very existence of Armenian society, at a given moment in his history.In support of this conceptual reflection, we seek to specifically make women's participation in these systems and the processes that drive them visible. With this idea that by shifting the center of our gaze in this way, the complexity and remarkable dynamism of medieval Armenian societies can be better seen. We want therefore to show that it would be wrong to reduce them to this history of sovereignties and its aristocratic elites.We propose to do this by starting from a global and almost serial approach to the documentation that we have gathered here from the collections of published colophons available today. This approach makes it possible to establish the chronological, social and territorial dynamics, which are then declined around portraits of emblematic princesses of the aristocracy in the sovereign sectors controlled by the aristocracy. Through the portraits of these princesses, it is a story of power in its sovereign dimension that we seek to complete. To this is added a history of power in its governmental dimension, in the sense of the conceptual categories proposed by Michel Foucault.We consider here that the period which extends between 1064 and 1375 is that of a major transformation of medieval Armenian society, which at the same time sees the domination of the dynastic aristocracy fading within it, and the literate culture in armenian blooming like never before. The less Armenia there is on our maps, the more Armenians there are in our sources.It is also this apparent paradox that we question here by following the presence and the course of the women that we can identify in the colophons, in particular by relativizing the cultural contours of the Armenian fact, or rather by integrating into it the main phenomenon that then determines its transformation : that of its relationship to the process of Islamization, the forms of reception of which we propose here to question.Social, political and cultural transformations : making the participation of women in power systems visible through the colophons, makes it possible to document all of these transitions announcing post-feudal Armenian modernity and to connect the history of Armenians and Armenians to the vast global history of their time.
Cette étude propose une réflexion sur la notion de pouvoir dans les sociétés arméniennes du Moyen Âge central, en centrant spécifiquement le regard sur les rôles et les représentations des femmes qui ont pu, à un titre ou à un autre, participer aux dispositifs organisant la vie de leur communauté. L'idée est d'appréhender de manière large la notion de pouvoir, non simplement comme le seul fait de la domination de l'aristocratie dynastique, mais comme une nécessité produite par l'existence même de la société arménienne, à un moment donné de son histoire.À l'appui de cette réflexion conceptuelle, on cherche à visibiliser spécifiquement la participation des femmes à ces dispositifs de pouvoir et aux processus qui les animent. Avec cette idée qu'en déplaçant ainsi le centre de notre regard, se donnent mieux à voir la complexité et le dynamisme remarquable des sociétés arméniennes médiévales de la période considérée, et qu'on aurait tort de réduire l'histoire de celles-ci à l'histoire des souverainetés et de ses élites aristocratiques.On se propose de le faire en partant d'une approche globale et presque sérielle de la documentation que nous avons ici rassemblée à partir des collections de colophons édités disponibles aujourd'hui. Cette approche permet d'établir des dynamiques, chronologiques, sociales et territoriales, que l'on décline ensuite autour de portraits de princesses emblématiques de l'aristocratie dans les secteurs souverains que contrôle celle-ci. À travers les portraits de ces princesses, c'est une histoire du pouvoir dans sa dimension souveraine que nous cherchons à compléter. À celle-ci, s'ajoute une histoire du pouvoir dans sa dimension gouvernementale, au sens des catégories conceptuelles proposées par Michel Foucault. On considère ici que la période qui s'étend entre 1064 et 1375 est celle d'une transformation majeure de la société arménienne médiévale, qui voit parallèlement s'effacer en son sein la domination de l'aristocratie dynastique et éclore comme jamais la culture lettrée en arménien. Moins il y a d'Arménie sur nos cartes, plus il y a d'Arméniennes et d'Arméniens dans nos sources.C'est aussi ce paradoxe apparent que nous interrogeons ici en suivant la présence et le parcours des femmes que nous pouvons repérer dans les colophons, notamment en relativisant les contours culturels du fait arménien, ou plutôt en intégrant à celui-ci le principal phénomène qui détermine alors sa transformation : celui de son rapport au processus d'islamisation, dont nous proposons ici d'interroger les formes de la réception.Transformations sociales, politiques et culturelles : visibiliser la participation des femmes aux dispositifs de pouvoir à travers les colophons permet de documenter ainsi l'ensemble de ces transitions annonçant la modernité arménienne post-féodale et de connecter l'histoire des Arméniennes et des Arméniennes à la vaste histoire globale de leur temps.
Fichier principal
Vignette du fichier
2021_TATESSIAN_arch.pdf (12.75 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03696866 , version 1 (16-06-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03696866 , version 1

Cite

Nicolas Tatessian. Les femmes arméniennes : représentations, rôles et pouvoirs à travers les colophons de manuscrits arméniens (1064-1375). Histoire. Université Paul Valéry - Montpellier III, 2021. Français. ⟨NNT : 2021MON30083⟩. ⟨tel-03696866⟩
343 View
97 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More