La philologie romane : naissance et quête d'identité - Université Paul Valéry Montpellier 3 Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2022

Montpellier and Paris, scholarly cities : for a comparative history of Romania and the Revue des Langues romanes

La philologie romane : naissance et quête d'identité

Résumé

On the occasion of the one hundred and fiftieth anniversary of the birth of the Revue des Langues romanes (1870) and Romania (1872), the editorial staffs of the two journals organised a double colloquium. The first was held in Montpellier on 14 and 15 October 2021. The intensity of the historical moment perhaps helps to explain the birth of the two journals, which are at the origin of French Romance philology. The Franco-Prussian conflict, and the civil war that followed, hardly seem to leave any doubt as to the existence of cultural and political issues within this double foundation. Scientific concerns thus followed the need to reappropriate a linguistic and literary heritage that the Germans, with the foundation of Romanistics, had already begun to study by combining romantic enthusiasm with the positivist method. The first Parisian philologists had been trained across the Rhine, and in 1875 the Société des Langues Romanes obtained the creation of two chairs in Montpellier devoted to Oc and Oïl after having pointed out the existence of these same courses abroad. The two journals constitute, in a way, the common front of French Romance philology, but their reciprocal relations will not always be at their best, far from it. Their relations also reflected the historical context: while Charles de Tourtoulon and Octavien Bringuier studied the ancient and modern frontier between Oc and Oïl, Gaston Paris could not accept the existence of two languages on the national territory. From the outset, the scope of Romania was limited to the Middle Ages, whereas the Revue des langues romanes was open to "modern dialects" and, supported by the Felibrean situation, combined philology with literary creation. It is therefore the scientific, historical and political aspects that can be studied from the comparative analysis of the two journals.
A l’occasion du cent cinquantième anniversaire de la naissance de la Revue des Langues romanes (1870) et de la Romania (1872), les rédactions des deux revues organisent un double colloque. Le premier s’est tenu à Montpellier les 14 et 15 octobre 2021. L’intensité du moment historique permet peut-être d’expliquer la naissance des deux revues, qui sont à l’origine de la philologie romane française. Le conflit franco-prussien, et la guerre civile qui s’ensuivit, ne semblent guère laisser douter de l’existence d’enjeux culturels et politiques au sein de cette double fondation. Les préoccupations scientifiques emboîtent ainsi le pas au besoin de réappropriation d’un patrimoine linguistique et littéraire que les Allemands, avec la fondation de la Romanistique, avaient déjà commencé à étudier en associant l’enthousiasme romantique à la méthode positiviste. Les premiers philologues parisiens s’étaient formés outre-Rhin et la Société des Langues Romanes obtiendra en 1875 la création à Montpellier de deux chaires consacrées à l’oc et à l’oïl après avoir pointé l’existence de ces mêmes enseignements à l’étranger. Les deux revues constituent, en quelque sorte, le front commun de la philologie romane française mais leurs rapports réciproques ne seront pas toujours au beau fixe, loin de là. Leurs relations reflètent, elles aussi, la conjoncture historique : si Charles de Tourtoulon et Octavien Bringuier étudient la frontière, ancienne et moderne, entre oc et oïl, Gaston Paris ne saurait admettre l’existence de deux langues sur le territoire national. D’emblée, le périmètre de Romania n’a pour valeur sûre que le Moyen âge, alors que la Revue des langues romanes s’ouvre aux « dialectes modernes » et, soutenue par la conjoncture félibréenne, allie la philologie à la création littéraire. Ce sont donc les aspects scientifiques, historiques et politiques qui pourront être étudiés à partir de l’analyse comparée des deux revues.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04084267 , version 1 (27-04-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04084267 , version 1

Citer

Gilda Caiti-Russo. La philologie romane : naissance et quête d'identité. Montpellier et Paris cités savantes : pour une histoire comparée de Romania et de La revue des langues romanes (deuxième volet), Sorbonne université et Université Paul Valéry sous le haut patronage de l'Académie des Belles Lettres et des Inscriptions, Oct 2022, Paris (Académie des Belles lettres et des inscriptions, France. ⟨hal-04084267⟩

Collections

UNIV-MONTP3 RESO
33 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More