Fronteras internas, extracción de rentas y enclaves ganaderos: La colonización agraria del Istmo Central mexicano, 1945-1985 - Université Paul Valéry Montpellier 3 Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue TRACE (Travaux et recherches dans les Amériques du Centre) Année : 2021

Internal frontiers, rent extraction and livestock enclaves: The agricultural colonization of the mexican Central Isthmus, 1945-1985

Fronteras internas, extracción de rentas y enclaves ganaderos: La colonización agraria del Istmo Central mexicano, 1945-1985

Eric Léonard

Résumé

This article analyzes the processes through which social networks and private patronage devices developed in order to coordinate the internal frontier process in the Isthmus of Veracruz during the second half of the 20th century. It particularly focusses on the institutional bases, both official and informal, which enabled private actors, associated with the power network of President Miguel Alemán, to establish and expand their strategies for controlling the natural and state resources mobilized in this process. In many ways, such social and institutional arrangements crystallized in enclave dynamics, i.e. in the formation of spaces regulated by private sets of rules and authorities, segregated to a major extent from the territorial jurisdictions established by laws and official regulations. In the Central Isthmus, territorial structures were molded by personalized private patronage networks that conferred them the characteristics of exceptional jurisdictional fields.
Cet article analyse les processus de construction et d’expansion de réseaux sociaux et de dispositifs de patronage privé qui ont coordonné le processus de frontière interne dans l’Isthme de Veracruz, au cours de la seconde moitié du XXe siècle. Il s’intéresse en particulier aux bases institutionnelles, tant officielle qu’informelles, qui ont permis à des acteurs privés, associés au réseau de pouvoir du président Miguel Alemán, d’asseoir leurs stratégies de contrôle des ressources naturelles et étatiques mo­bilisées dans ce processus. A bien des égards, ces dispositifs sociaux et institutionnels se sont cristallisés dans des dynamiques d’enclave, c’est-à-dire dans la formation d’espaces régulés par des systèmes de règles et d’autorités privées, ségrégués dans une large mesure des juridictions territoriales établies par la loi et les règlements officiels. Dans l’Isthme Central, ce sont des dispositifs personnalisés de patronage privé qui ont conféré aux structures territoriales les caractéristiques de champs juridictionnels d’exception.
Fichier principal
Vignette du fichier
Léonard_TRACE_2021.pdf (673.5 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Dates et versions

hal-03519902 , version 1 (22-01-2022)

Identifiants

Citer

Eric Léonard. Fronteras internas, extracción de rentas y enclaves ganaderos: La colonización agraria del Istmo Central mexicano, 1945-1985. TRACE (Travaux et recherches dans les Amériques du Centre), 2021, 80, pp.49-78. ⟨10.22134/trace.80.2021.786⟩. ⟨hal-03519902⟩
26 Consultations
45 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More