Sortir de l’ombre, habiter les intervalles - Université Paul Valéry Montpellier 3 Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Pagaille - Revue de Littératures et Médias comparés Année : 2022

Sortir de l’ombre, habiter les intervalles

Résumé

The dividing lines between primary and secondary fictional characters have already been amply theorized in literature and other disciplines. However, some distinctions can also be made within the second category. The notion of “secondary” character covers a very wide spectrum, from the silent (or almost silent) sidekick to the close relative at the heart of the fiction, regularly assisting one or several protagonists. Beyond pre-established definitions, one must also consider the evolutivity of secondary characters: may they be offered the opportunity to override their withdrawal, even if only for an interlude? In search of an answer, this article focuses on French television production through three successful series of the last two decades: Engrenages (Canal+, 2005-2020), Fais pas ci, fais pas ça (France 2, 2007-2017), and Un Village français (France 3, 2009-2017). All of them counting a significant number of seasons and episodes, it is symptomatic to note the way they make their secondary characters evolve (or not) – even if this study doesn’t pretend to be exhaustive. Between stagnation and dynamism, keeping them in the shadows and bringing them to light, not all French TV series reserve the same fate for their supporting characters. Few really take the trouble to change perspective and explore the other side of their characters’ initial status.
En fiction, les lignes de séparation entre personnages principaux et secondaires ont déjà été amplement théorisées en littérature et dans d’autres disciplines. Certaines distinctions peuvent cependant également être opérées au sein de la deuxième catégorie. La notion de personnage « secondaire » couvre en effet un spectre très large, du faire-valoir réduit au silence (ou presque) au proche inscrit au cœur de la fiction et donnant régulièrement le change à un ou à plusieurs protagonistes. Au-delà des définitions préétablies, entre également en ligne de compte l’évolutivité des personnages secondaires : ces derniers peuvent-ils se voir offrir la possibilité d’outrepasser leur mise en retrait, ne serait-ce que le temps d’un intermède ? Pour le déterminer, cet article se concentre sur la production télévisuelle française à travers trois séries à succès des deux dernières décennies : Engrenages (Canal+, 2005-2020), Fais pas ci, fais pas ça (France 2, 2007-2017) et Un Village français (France 3, 2009-2017). Toutes comptant un nombre important de saisons et d’épisodes, il est symptomatique de relever la manière dont elles font évoluer (ou non) leurs personnages secondaires – sans qu’une approche exhaustive ne soit à l’ordre du jour. Entre statisme et dynamisme, maintien dans l’ombre et mise en lumière, toutes les séries françaises ne réservent pas le même sort à leurs figures de second plan. Et rares sont celles qui prennent véritablement la peine de changer de perspective et d’explorer l’envers du statut initial de leurs personnages.
Fichier principal
Vignette du fichier
2022-2-Pagaille_Campion.pdf (835.54 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03901440 , version 1 (12-01-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03901440 , version 1

Citer

Benjamin Campion. Sortir de l’ombre, habiter les intervalles : Les personnages (très) secondaires de la fiction sérielle française. Pagaille - Revue de Littératures et Médias comparés, 2022, Les personnages de l’ombre dans la littérature et les arts, 2. ⟨hal-03901440⟩
38 Consultations
39 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More