Dans l’ombre de Frida Kahlo : la participation des femmes dans le surréalisme mexicain (1940-1970) - Université Paul Valéry Montpellier 3 Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2021

Dans l’ombre de Frida Kahlo : la participation des femmes dans le surréalisme mexicain (1940-1970)

Résumé

Frida Kahlo. La simple évocation de ce nom convoque chez le grand public tout un imaginaire bigarré teinté de dramatisme. Incarnation de la « beauté convulsive » théorisée par André Breton, elle règne en maître sur la création artistique mexicaine ; elle est le Mexique. Pourtant, à l’ombre du mythe, c’est tout un réseau de femmes artistes liées au surréalisme qui se tisse au Mexique à partir des années 1940. Leonora Carrington, Remedios Varo, María Izquierdo, Kati Horna, Alice Rahon ou Lola Álvarez Bravo sont autant de noms inconnus en Europe et longtemps ignorés de la critique surréaliste. Dès lors, l’objectif de cette présentation est d’étudier ce que nous avons décidé d’appeler l’« effet Frida Kahlo ». En effet, on ne peut nier que la redécouverte quasi archéologique de Frida Kahlo par la critique féministe américaine à la fin des années 1970 a amplement participé à la revalorisation et à l’intérêt de la critique pour toute une myriade d’artistes femmes associées au Mexique ainsi qu’au mouvement surréaliste, et ce dès la fin des années 1990. Par son exemple, Frida Kahlo a en effet prouvé qu’une femme peut non seulement avoir du talent, mais également fournir une oeuvre dense et complexe en termes techniques et iconographiques. Qui plus est, dans un milieu culturel et artistique exclusivement masculin. Néanmoins, les proportions de sa renommée, qui l’ont consacrée en véritable icône de la pop culture, ont paradoxalement, et dans un mouvement contraire, occulté le travail d’autres femmes qui ont oeuvré à la même époque et dont les recherches artistiques sont tout aussi dignes de reconnaissance. Dans une histoire de l’art (et une Histoire de manière générale) majoritairement écrite par des hommes, une femme qui se distingue pour son talent est d’emblée considérée comme une exception et peut être amenée à une certaine forme de mythification, dont l’exemple de Frida Kahlo –érigée en éternelle martyre– en est le parangon. Par conséquent, nous souhaiterions déconstruire ce mythe afin de proposer une nouvelle historiographie au sein de laquelle les artistes femmes ont continuellement existé et exercé leur art au Mexique ; de façon certes plus ou moins libre. Elles ne constituent en aucun cas une exception dans le panorama artistique mexicain. Il s’agit donc de mettre en lumière la création d’autres femmes oubliées de l’historiographie surréaliste.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03985724 , version 1 (13-02-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03985724 , version 1

Citer

Célia Stara. Dans l’ombre de Frida Kahlo : la participation des femmes dans le surréalisme mexicain (1940-1970). Les oublié·e·s et les invisibles de l'Histoire (Civilisation, Littérature, Arts..), Université Catholique de l'Ouest (UCO), Jun 2021, Angers, France. ⟨hal-03985724⟩

Collections

UNIV-MONTP3 IRIEC
34 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More